C'était quand la dernière fois que vous avez fait une vraie rencontre ?

16/07/2021


On a fêté l’été au MABC

02/07/2021

Après de joyeuses retrouvailles lors du déjeuner avec Marion Bartoli, organisé à l’Arena, c’est dans un autre endroit plein de charme que les membres du MABC se sont retrouvés juste pour le plaisir de trinquer à l’été et aux vacances qui s’annoncent. C’est en effet à Sedan, dans le pavillon éphémère du festival de photographies Urbi & Orbi, en bord de Meuse que les membres du club  sont venus échanger en toute décontraction. Une belle manière de célébrer un été très attendu.


« Attendre est une prière ! »

06/01/2021

voeux2021

Le président du MABC, Gauthier Gondel, les membres du bureau (Jean-Thierry Lechein et Ingrid Lazzaroni), et l’équipe composée de Stéphanie et Isabelle aux côtés de Dominique Lebrun, manager, vous souhaitent une formidable année 2021.

Une année que nous souhaitons placée sous le signe de la santé pour tous, de toutes les réussites et de multiples bonheurs à partager sans modération. Nous espérons naturellement pouvoir très vite vous accueillir de nouveau avec des intervenants de qualité lors de nos déjeuners, notre sort étant en la matière lié à celui des restaurateurs (*).

Dans l’attente du plaisir de nos retrouvailles, ne jetons pas 2020 comme si c’était une année pour rien. Elle nous a permis, contraints et forcés, de nous poser et de regarder notre quotidien différemment, de le penser autrement pour en sortir plus fort. 

Pour écrire son livre les forêts de SIbérie, Sylvain Tesson a fait le choix de vivre pendant six mois, seul, au bord du lac Baïkal. A la clef, ce constat « L’immobilité m’a apporté ce que le voyage ne me procurait plus. Le génie du lieu m’a aidé à apprivoiser le temps. Mon ermitage est devenu le laboratoire de ces transformations ». Le même écrivait dans la panthère des neiges : « Attendre est une prière. Quelque chose vient. Et si rien ne vient, c'est que nous n'avons pas su regarder. »

J'espère que nous avons su regarder et que nous tirerons des leçons de cette immobilité forcée. La période que nous avons vécue nous a aussi rappelé combien nous avions besoin de nous voir, d’échanger, de partager.

La nécessité de privilégier les circuits courts, de disposer de ressources locales a également sonné comme une évidence en une année où nous avons beaucoup parlé de souveraineté, qu’elle soit alimentaire, énergétique ou en matière de santé. Ce choix de privilégier les savoir-faire locaux en permettant aux entreprises de trouver des réponses adaptées à leurs besoins dans notre territoire, ce souci de permettre à nos multiples talents locaux de se retrouver en un même lieu c’est l’ADN même du MABC. C’est la raison pour laquelle nous croyons plus que jamais en l’avenir et nous entendons, grâce à la confiance de nos membres, partager très vite de magnifiques rencontres avec leurs sourires pour récompenses.

Bien sincèrement

Dominique Lebrun, manager

(*)Les déjeuners annulés seront reprogrammés pour que les membres  ne soient pas lésés et qu’ils profitent du nombre de déjeuners prévus entre le 1er novembre et la date de la fin de la cotisation. Nous allongerons d’autant ta durée de cotisation pour ne pénaliser personne.

 1 2 > >>